//
you're reading...
Non classé

SYRIE: -Attaque chimique- Le vote du Conseil de Sécurité des Nations Unies

Le Conseil de sécurité des Nations unies doit voter mercredi sur un projet de résolution demandant la coopération du régime syrien dans une enquête sur l’attaque chimique qu’il est accusé d’avoir menée sur une localité rebelle le 4 avril, ont indiqué mardi soir des diplomates américains.

Le vote est prévu à 19H00 GMT mais, selon des diplomates, la Russie devrait utiliser son droit de veto. Ce serait alors la huitième fois que Moscou –où se trouve actuellement le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson– se sert de cette prérogative au Conseil de sécurité pour bloquer une action onusienne à l’encontre de son allié syrien.

Le Royaume-Uni, la France et les Etats-Unis ont présenté plus tôt mardi au Conseil un nouveau projet de résolution demandant une enquête sur cette attaque, malgré l’échec de négociations la semaine dernière. 

Ce projet de résolution exige « une coopération complète dans l’enquête » sur l’attaque qui a eu lieu dans la localité de Khan Cheikhoun (nord-ouest), en zone rebelle et jihadiste, avait indiqué en milieu de journée l’ambassadeur britannique Matthew Rycroft sur Twitter.

Le Conseil de sécurité avait examiné la semaine dernière trois projets de résolution sans jamais passer au vote, en réponse à l’attaque chimique imputée au régime du président syrien Bachar al-Assad. Cette attaque a fait au moins 87 morts, dont 31 enfants.

En représailles, les Etats-Unis ont mené dans la nuit du 6 au 7 avril une frappe de missiles Tomahawk sur une base aérienne de l’armée syrienne, à partir de laquelle l’attaque chimique aurait été lancée selon l’administration américaine.

« Nous ne pouvons pas abandonner et nous devons essayer, de bonne foi, le mieux possible, d’avoir un texte condamnant l’attaque, et demandant une enquête approfondie », a déclaré mardi l’ambassadeur français à l’ONU François Delattre, à des journalistes.

Le président russe Vladimir Poutine a également appelé à une enquête approfondie par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) tout en suggérant que le président syrien était la cible de fausses accusations.

Le ministre turc de la Santé a confirmé que les examens post-mortem des victimes montraient qu’elles avaient été exposées à du gaz sarin, un puissant agent neurotoxique.

Par Guylain Gustave Moke

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :