//
you're reading...
Non classé

RD CONGO: Bruno Tshibala compte financer les élections avec des ressources internes

Le nouveau Premier ministre congolais Bruno Tshibala a déclaré mardi qu’il comptait financer les élections pour désigner le successeur du président Joseph Kabila avec des ressources « internes ».

« Nous allons mettre tout en œuvre pour mobiliser les ressources financières internes en vue de financer les élections », a déclaré à Kinshasa le nouveau Premier ministre congolais, ajoutant qu’il ne voyait « pas d’inconvénients à ce qu’il y ait un appoint qui viendrait des (…) partenaires extérieurs » dans le financement des élections considérées comme « la priorité des priorités » de son gouvernement. 

Mais pour le principal allié de M. Tshibala, Joseph Olenghankoy, chef de la dissidence du Rassemblement –la coalition créée par l’opposant historique Étienne Tshisekedi décédé le 1er février à Bruxelles–, « la priorité est de répondre aux besoins (du) peuple notamment dans le social, dans la sécurité » avant de procéder à l’organisation des élections, a-t-il déclaré après avoir été consulté avec son groupe par le Premier ministre sur la formation de la nouvelle équipe gouvernementale.

Dans une adresse à la nation devant le congrès, il y a une semaine, le président congolais Joseph Kabila avait déclaré que « les élections auront bel et bien lieu » excluant toute possibilité d’ingérence étrangère dans le pilotage et le déroulement du processus.

M. Tshibala, exclu quelques jours avant du Rassemblement, a été nommé Premier ministre vendredi dans le cadre de l’accord conclu le 31 décembre par la majorité et l’opposition, sous l’égide de l’épiscopat congolais, après trois mois de tergiversations sur le partage des postes entre les signataires.

Ce compromis politique prévoit le maintien de M. Kabila à la tête du pays jusqu’à l’entrée en fonction d’un successeur élu lors d’une présidentielle prévue avant fin 2017, mais devenue incertaine. En contre partie, le poste du Premier ministre du gouvernement élargi revenait à l’opposition.

État continent au cœur de l’Afrique dévasté par deux guerres entre 1996 et 2003, la RDC n’a connu aucune transition démocratique du pouvoir depuis son indépendance de la Belgique en 1960.

Par Guylain Gustave Moke

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :