//
you're reading...
Non classé

ROYAUME-UNI: Theresa May au Moyen-Orient

La Première ministre Theresa May a rencontré lundi à Amman le roi de Jordanie lors de la première étape d’un voyage qui doit également la mener en Arabie saoudite pour évoquer la sécurité et le commerce.

Avant son départ, Mme May avait déclaré que c’était « clairement dans l’intérêt du Royaume Uni, en matière de prospérité et de sécurité, de soutenir » ces deux pays arabes. Mme May a indiqué qu’en travaillant avec des nations comme la Jordanie, son pays contribuerait « à garder les Britanniques en sécurité ».

La dirigeante britannique a également déclaré qu’elle discuterait des façons d’aider la Jordanie pour l’accueil de centaines de milliers de réfugiés venant de la Syrie voisine, pays en guerre depuis six ans. 

– Nouveaux contrats –

En Arabie saoudite, où elle sera mardi et mercredi, la chef du gouvernement britannique devrait discuter investissements et commerce bilatéral alors que la Grande-Bretagne a formellement engagé son divorce de l’Union européenne (UE), le « Brexit ».

A Ryad, elle discutera du commerce, affirmant avant son départ qu’il y existait « un énorme potentiel d’investissements saoudiens pour doper l’économie britannique ».

Mme May cherche à obtenir de nouveaux contrats maintenant qu’elle a formellement activé l’article 50 du traité de Lisbonne par lequel a été lancé officiellement le départ du Royaume-Uni de l’UE.

Le mois dernier, le Qatar a annoncé un plan d’investissements de cinq milliards de livres (5,8 milliards d’euros) au Royaume-Uni dans les trois à cinq années à venir, notamment dans les infrastructures et les services.

L’Arabie saoudite cherche, pour sa part, à augmenter ses investissements à l’étranger dans le cadre d’un plan pour diversifier son économie et réduire sa dépendance aux recettes pétrolières.

Mme May est devenue en décembre le premier chef du gouvernement britannique à assister au sommet annuel du Conseil de coopération du Golfe (CCG, Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman et Qatar).

Lors de cette réunion, elle avait dénoncé « la politique agressive » de l’Iran, un pays rival des monarchies du Golfe avec lesquelles avait été décidé de « lancer un partenariat stratégique » pour favoriser des relations plus étroites, notamment dans les domaines de la défense et de la sécurité.

La Grande-Bretagne est déjà un important fournisseur d’armes à l’Arabie saoudite et fait l’objet de nombreux appels à suspendre ses ventes à ce pays en raison de l’intervention militaire d’une coalition arabe menée par Ryad au Yémen, en soutien au gouvernement face à des rebelles.

A ce sujet, la porte-parole de Mme May a indiqué que la guerre au Yémen n’était pas à l’ordre du jour de sa visite en Arabie saoudite.

Par Guylain Gustave Moke

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :