//
you're reading...
Non classé

RD CONGO: L’Opposition renoue avec ses vieux démons de la division

Après une gueguerre fratricide en 2016 dans le cadre du dialogue de Kodjo, l’opposition congolaise a renoué, à l’occasion de la crise provoquée par le ticket Tshisekedi-Lumbi,  avec ses vieux démons de la division, même si pour l’heure, l’éclatement ne semble porter un coup mortel á sa structure.

Dernier épisode du feuilleton en date : une fronde est apparue au sein du Rassemblement de l’opposition. Alors que les nouveaux leaders avaient été nommés vendredi, Félix Tshisekedi en tant que président et Pierre Lumbi président du Conseil des sages, des ténors dissidents ont choisi leur propre président des sages, en la personne de Joseph Olenghankoy.

Coutumière d’affrontements extrêmement violents à l’intérieur de son camp, à l’instar de la gueguerre de l’opposition au dialogue de Kodjo/Rassemblement dont des traces restent palpables plus de 4 mois après, l’opposition congolaise est au bord du précipice. Il y a un vrai risque de voir l’opposition/Rassemblement imploser. 

Depuis la mort d’Etienne Tshisekedi, le Rassemblement est très divisé (…) Cette division est la conséquence directe de ‘la stratégie de sans stratégie’ de l’opposition ou, dit autrement, de l’impréparation de Rassemblement au nouveau dialogue avec la majorité présidentielle. Avec leur choix nombriliste, les membres du Rassemblement ne cessent de pinailler sur les postes, au point de manquer de garder le regard vers l’avenir de l’opposition, de la classe politique et de la RDC.

Qui plus est, le  Rassemblement explose, suite á la montée de la radicalisation idéologique des uns et des autres. Quand le ticket Tshisekedi-Lumbi se précite á se présenter devant les évêques, réclamant la légitimité, les anti Félix  Tshisekedi et Pierre Lumbi emboîtent le pas. Certains des dissidents ont ensuite demandé à la Conférence épiscopale de trancher. Mais ce n’est pas à la mission de la Cenco de s’immiscer dans les querelles internes des plateformes politiques.

Face á cette radicalisation, ce besoin de légitimité, les dissidents qualifient la restructuration du Rassemblement d’illégale, un grand départ de l’esprit prévu de la création du Rassemblement en juin 2016. Les partisans de ticket Tshisekedi-Lumbi, accusent á leur tour les dissidents d’être motivés par autre chose, à savoir l’argent qui aurait pu être versé par le pouvoir pour faire exploser le Rassemblement.

La tournure des événements, la radicalisation ou la stratégie de sans stratégie du Rassemblement, invite le schisme, remettant en cause tous les efforts consentis jusque là. En réalité, le Rassemblement est en train d’organiser sa propre déchirure.

D’une part, en choisissant Félix Tshisekedi, fils de feu l’opposant historique comme président du Rassemblement et l’ancien ministre Pierre Lumbi, président du G7 et désormais président du conseil des sages, l’objectif affiché était de bousculer la majorité au pouvoir mais le Rassemblement se bouscule, lui-meme.

D’autre part, en portant la désignation de Joseph Olengankoy à la tête du Conseil des sages du Rassemblement et par ricochet, Président du Conseil National de Suivi de l’Accord, CNSA, au évêques de la Cenco, les anti Félix  Tshisekedi et Pierre Lumbi, foncent le couteau dans la plaie.

Cette gueguerre au sein du Rassemblement va sans doute impacter sur les dernières discussions sur l’application de l’accord de cogestion du 31 décembre 2016 actuellement à l’arrêt. Ces manoeuvres irréfléchies des membres du Rassemblement, d’une part ou d’autre, vont aussi retarder davantage l’application de l’accord du 31 décembre.

Nous vivons un basculement démocratique en RDC comme au niveau mondial qui se manifeste par l’effondrement de la culture des partis. Et le Rassemblement se précipite dans le tartare, le trou, déjà creusé pour lui, par la majorité présidentielle. La RDC a grandement besoin de nouveaux leaders, conscients de leurs responsabilité envers le peuple.

Par Guylain Gustave Moke

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :