//
you're reading...
Non classé

CONGO: Pasteur Ntumi : «Nous ne sommes pas des terroristes»

Vingt-trois (23) personnes ont été tuées dans « les actes terroristes » perpétrés par les miliciens Ninjas Nsiloulous du Pasteur Ntoumi dans le Pool du 23 au 30 septembre 2016, a indiqué mercredi dans une déclaration, M. Pierre Mabiala, le ministre congolais de la Justice, des Droits humains et de la promotion des peuples autochtones.

« Ces 23 morts sont constitués de 6 militaires, 4 gendarmes, 2 policiers et 11 civils », a dit M. Mabiala ajoutant que ce bilan comprend également « plusieurs blessés graves qui sont dans les hôpitaux de Brazzaville ».

Le ministre congolais de la Justice a aussi fait ressortir le bilan matériel qui se résume à plusieurs véhicules brûlés dont deux camions-citernes de transport de carburant et d’un train de transportant du carburant. Ces violences ont interrompu les trafics ferroviaire et routier dans le département du Pool, indique-t-on.

Photo d'archive du pasteur Ntumi, en juin 2008.

Photo d’archive du pasteur Ntumi, en juin 2008.

 

Pour M. Mabiala, « ces exactions des Ninjas sur les populations du Pool sont une violation très grave et récurrente des principes du droit international humanitaire imputable à Bitsamou Frédéric alias Ntoumi ».

Il a également critiqué « l’indifférence des ONG des droits de l’homme face à cette situation du Pool alors qu’elles « taxent le Congo de violer les droits de l’homme. »

Dans une interview accordée à RFI mercredi 5 octobre depuis sa cachette, l’ex-chef rebelle, Frederic Binsamou, connu sous le nom de pasteur révérend Ntumi, toujours sous le coup d’un mandat d’arrêt et traqué par les autorités congolaises accuse le président Sassou-Nguesso d’être responsable de la dégradation de la situation dans le Pool et réclame un dialogue sous égide internationale.

Le pasteur Ntumi commence par nier les accusations de terrorisme portées contre lui et ses partisans. « Ils veulent mettre ce qu’ils font eux sur le dos des autres, affirme-t-il. Nous rejetons ça en bloc. L’armée a assiégé le Pool, les hélicoptères bombardent chaque jour. Donc ce sont les bombardements qui contraignent les déportations des populations. Ce n’est pas les ex-combattants. »

Il ne nie pas des violences, mais parle d’« accrochages » avec l’armée. Il assure que si ses jeunes partisans ont repris les armes c’est en réponse à la violence d’Etat qui s’est accrue après la réélection contestée du président Sassou-Nguesso. « Le nombre de ces jeunes ne peut pas être déterminé parce que c’est un soulèvement, c’est un ras-le-bol. Nous sommes en tain de contester ce pouvoir-là parce que les résultats ont été volés. Il faut que M. Sassou accepte le dialogue sous l’égide d’une institution internationale », exhorte le pasteur révérend Ntumi.

La situation sécuritaire s’est dégradée au Congo suite à l’attaque des quartiers sud de Brazzaville, le 4 avril 2016, par les miliciens NSiloulou à la solde du Pasteur Ntoumi, au cours de laquelle plusieurs personnes dont des policiers avaient trouvé la mort.

Par Guylain Gustave Moke

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :