//
you're reading...
Non classé

ESPAGNE: L’ex-patron du FMI Rodrigo Rato jugé pour détournements de fonds

L’ex-patron du Fonds monétaire international Rodrigo Rato a été accueilli par des huées de manifestants à son arrivée lundi dans un tribunal de la banlieue de Madrid, pour son premier procès comme ex-banquier, jugé pour détournements de fonds.

Chauffeur à la retraite, Antonio Hernandez, 65 ans, criait « voleurs », « voyous » au passage de M. Rato et des autres prévenus, qu’il accusait d’avoir « ruiné la vie » de milliers de petits épargnants et actionnaires, comme lui.

M. Rato, qui avait dirigé le FMI entre 2004 et 2007, est passé sans dire un mot.

Il s’assoit pour la première fois sur le banc des accusés en Espagne, en tant qu’ancien président des banques Caja Madrid puis Bankia, conglomérat né en 2011 de la fusion de sept caisses d’épargne.

M. Rato et 65 anciens dirigeants et membres du conseil d’administration se voient reprocher d’avoir détourné plus de 12 millions d’euros entre 2003 et 2012, en utilisant des cartes bancaires « occultes » pour des dépenses illimitées, sans contrôle ni déclarations au fisc.

La publication du détails de leurs dépenses – séjours dans des palaces, achats de bijoux ou d’articles de luxe, soirées en discothèques… – avait soulevé l’indignation dans un pays en crise depuis 2008, soumis à une politique d’austérité drastique.

Après avoir été mis en examen dans ce scandale de « cartes au noir », en octobre 2014, Rodrigo Rato avait finalement été évincé du Parti populaire de Mariano Rajoy, dont il était un pilier.

Ce macro-procès, qui ne concerne qu’un volet de la complexe affaire Bankia, doit durer jusqu’en décembre.

Rodrigo Rato a dirigé Caja Madrid puis Bankia entre 2010 et 2012 quand la banque s’est retrouvée en quasi-faillite, moins d’un an après son entrée en Bourse, et que l’Etat a dû voler à son secours.

L’ancien directeur du FMI de 2004 à 2007 est mis en examen pour les conditions de cette entrée en bourse – présumée frauduleuse – de Bankia ainsi que pour fraude fiscale et blanchiment de capitaux dans une autre affaire.

Par Guylain Gustave Moke

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :