//
you're reading...
Non classé

RD-CONGO: 7 morts á Béni dans une nouvelle attaque sanglante

Les violences près de Béni, dans la province du Nord-Kivu dans l’est de la République démocratique du Congo, ont repris après une accalmie de quelques semaines. Dans la soirée de mardi, de nouvelles attaques sanglantes ont fait 7 victimes.

Vers 20h00, des tirs nourris ont commencé à se faire entendre à partir des environs de l’église de Paida, et dans les secteurs de Boikene, Bel-Air, Kasinga, Mutsambayi et Buyili, provoquant une vague de panique au sein de la population, qui a fui dans la nuit en direction de la partie Ouest de Beni. beni-floute-1

Les combats se sont poursuivis la nuit entre les FARDC et les assaillants de l’ADF. Ce matin, les militaires bloquaient l’accès au secteur de l’attaque, Mutsambayi et Buyili notamment, indiquant à la population que l’ennemi était encore tout proche. Alors que 12 maisons ont été incendiées, plusieurs sources indiquent que 7 morts sont à déplorer, un chiffre qui pourrait être revu à la hausse en fonction des recherches actuellement en cours.

Depuis plusieurs jours, les assaillants, présumés-ADF, se signalent dans le secteur de Mayangose, où ils sont traqués par les FARDC, avec lesquels des accrochages avaient encore lieu dans la journée de mercredi.

L’ange de la mort semble roder depuis 2014 á Beni. En octobre 2014, les attaques sur les populations civiles du territoire de Beni, au Nord Kivu, qui ont fait près de 200 morts et bien d’autres attaques en 2015.

Dans la soirée du mardi 3 mai 2016, une attaque a eu lieu dans le village de Luna Mutshunge, situé à une soixantaine de kilomètres de Béni. En espace de deux mois en 2016, les attaques multipliées des agresseurs d’ADF, à quelques centaines de mètres de camps militairesont, couté la mort de plus de 200 personnes.

A chaque fois, ces attaques ont été attribuées aux  »Forces démocratique alliées (ADF-Nalu), un groupe rebelle ougandais. Cette dernièr n’a jamais revendiqué les attaques. L’ONU estime que ces attaques dans la région auraient fait environ 500 morts depuis 2014. La société civile locale affirme quant à elle qu’environ 1000 personnes ont été tuées en 2 ans. Et le gouvernement Congolais, incapable de sécuriset la partie est du pays, chante  le  »terrorisme international. »

Par Guylain Gustave Moke

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :