//
you're reading...
Non classé

NIGER: 21 morts dans une épidémie de fièvre

Au moins vingt-et-une personnes sont mortes des suites d’une épidémie de la fièvre de la Vallée du Rift, une maladie virale touchant animaux et hommes qui sévit depuis fin août dans la région de Tahoua dans l’ouest du Niger, a annoncé mardi soir le ministère de la Santé.

« Les résultats de prélèvements de sang humain et animal analysés à l’institut Pasteur de Dakar ont révélé la présence du virus de la fièvre de la Vallée du Rift (…) 52 personnes ont présenté les signes de cette maladie, dont malheureusement 21 ont perdu la vie », a déclaré à la télévision d’Etat Idrissa Mahamadou Maïga, le secrétaire général du ministère nigérien de la Santé.

Idrissa Mahamadou Maïga, le secrétaire général du ministère nigérien de la Santé.

Idrissa Mahamadou Maïga, le secrétaire général du ministère nigérien de la Santé.

Les autorités ont défini « plusieurs stratégies » visant à « contenir l’épidémie » via « un renforcement de la surveillance », une « prise en charge » des malades et des campagnes de « sensibilisation » pour « limiter la propagation » du virus, a-t-il dit.

En outre, les autorités sanitaires du Niger demandent aux populations, majoritairement pastorales, des zones affectées d' »éviter la manipulation de viande d’animaux contaminés », de « faire bouillir » le lait avant toute consommation et d' »enterrer avec précaution les cadavres » des animaux morts.

Mahamadou Maïga a « lancé un appel » aux « partenaires du Niger » à « soutenir les efforts de prévention et de lutte contre la maladie ».

Les personnes atteintes souffrent notamment de fièvre, de maux de tête et de ventre, de vomissements et de saignements du nez, a-t-il expliqué. Les victimes éprouvent aussi des « douleurs articulaires et musculaires ». Chez les animaux, les signes les plus fréquents sont « fièvre, hyper salivation » ou « saignements au niveau des orifices ».

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, la fièvre de la Vallée du Rift (FVR) est une maladie virale touchant principalement les animaux mais aussi susceptible de contaminer l’homme et pouvant provoquer une pathologie sévère. Les morts et les avortements dans les troupeaux touchés entraînent en outre des pertes économiques substantielles, précise l’OMS.

Par Guylain Gustave Moke

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :