//
you're reading...
Non classé

ETATS-UNIS: Le mouvement « Stop Trump »: des stars d’Hollywood et Américains expatriés

Plusieurs stars d’Hollywood, notamment Robert Downey Jr et Scarlett Johansson, appellent les Américains à s’inscrire sur les listes électorales pour voter, mais aussi faire barrage à Donald Trump, dans un message vidéo diffusé mercredi.

Il s’agit d’une initiative de Save the Day, un « super PAC », ou comité d’action politique, qui aide à financer la campagne d’un candidat, en l’occurrence Hillary Clinton, représentante du parti démocrate. Ce comité a été fondé par le réalisateur américain Joss Whedon, qui a notamment dirigé deux volets de la saga « Avengers ». 

La vidéo démarre comme un message de service public uniquement dédié à inciter les Américains à s’inscrire sur les listes électorales. « Mardi 8 novembre, ce pays va prendre la décision la plus importante de son histoire », expliquent, tour à tour, notamment Robert Downey Jr et Scarlett Johansson. « Vous avez l’obligation de participer à cette décision », poursuivent-ils. Mais rapidement, le ton change, et le message devient un plaidoyer pour faire barrage au candidat républicain Donald Trump, qui n’est jamais désigné nommément. « Voulons-nous vraiment confier des armes nucléaires à quelqu’un dont le geste le plus célèbre est de virer les gens? », interroge l’acteur Leslie Odom Jr, connu pour avoir tenu l’un des principaux rôles dans la comédie musicale à succès « Hamilton ».

Il s’agit là d’une référence à l’émission « The Apprentice » sur la chaîne gratuite NBC dont Donald Trump était la star. Pour signifier leur éviction aux candidats malchanceux, l’homme d’affaires leur disait: « vous êtes viré ». « Nous pouvons en finir avec ce cauchemar avant qu’il ne commence », exhorte l’actrice Julianne Moore dans la vidéo.

Parmi les acteurs inclus dans le message filmé figurent notamment James Franco, Don Cheadle, Stanley Tucci, Mark Ruffalo, Martin Sheen et Neil Patrick Harris. Pour donner une note humoristique à la vidéo, les intervenants assurent que si les Américains s’inscrivent sur les listes électorales, l’acteur Mark Ruffalo jouera une scène nue dans son prochain film.

Meme son de cloche du côté des des Américains expatriés à Londres.

Johnny Cash, drapeaux étoilés, cookies et tracts « Stop Trump »: des Américains expatriés au Royaume-Uni ont sillonné mercredi les rues de Londres à bord d’un bus rouge pour convaincre leurs concitoyens de faire barrage au candidat républicain à la Maison Blanche.

Parti à la mi-journée de l’Université de Londres, le bus a rejoint plusieurs lieux emblématiques de la capitale britannique, comme la City ou le palais de Westminster, pour partir à la rencontre de ressortissants américains. A son bord, une vingtaine de personnes scandant bruyamment des slogans anti-Trump, et notamment des militants du mouvement citoyen international Avaaz, à l’origine de cette opération.

A chaque arrêt, l’objectif est de trouver des Américains, ou des Londoniens connaissant des Américains, pour leur rappeler de s’inscrire sur les listes électorales et les inciter à voter contre le candidat républicain, qui affronte la démocrate Hillary Clinton dans la course à la Maison Blanche.

« Il y a environ huit millions » d’expatriés américains à travers le monde qui peuvent constituer un « swing state » (Etat clef), a expliqué à l’AFP Meredith Alexander, directrice de campagne d’Avaaz. Et « nous avons de bonnes informations montrant que les Américains à l’étranger sont plus enclins à être progressistes », et donc à voter démocrate, a-t-elle ajouté.

Mais à condition qu’ils prennent part au scrutin: « malheureusement par le passé, (les expatriés) n’ont pas voté en nombre », a regretté Mme Alexander. « Donald Trump est clairement une menace mondiale et il semble que l’élection va être serrée. Il est vital que nous nous mobilisions », a-t-elle dit.

Selon Avaaz, quelque 220.000 Américains résident au Royaume-Uni, dont Michael Dale, un professeur de droit de 70 ans, un des tous premiers clients du bus anti-Trump.

Après avoir discuté avec des militants, il a complété son inscription sur les listes électorales en utilisant une tablette et une application mises à disposition par l’ONG.

« Je vais voter pour Hillary Clinton. Je ne crois pas qu’il y a vraiment de choix. Je pense qu’elle est la plus qualifiée », a-t-il déclaré, tandis que les participants à l’opération distribuaient tracts et cookies sur fond de musique américaine.

Des opérations similaires doivent également être lancées cette semaine à Mexico et Berlin, a indiqué Avaaz.

Par Guylain Gustave Moke

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :