//
you're reading...
Non classé

GABON: A qui la présidentielle 2016- Bongo ou Ping?

Le Gabon s’est réveillé mercredi sans connaître le nom de son président après une vaine nuit de réunions à la commission électorale qui n’a pas départagé le chef de l’Etat sortant sortant, Ali Bongo Ondimba, et son rival, Jean Ping.

Le ministre de l’Intérieur doit proclamer le nom du vainqueur à la fin de l’assemblée plénière de la commission électorale nationale automome et permanente (Cénap), selon la procédure sans cesse rappelée par les autorités depuis le scrutin à un tour de samedi.

Le Président de la CENAP René Abogho Ella

Le Président de la CENAP René Abogho Ella

Mardi, le ministre gabonais de la Communication a tourné ses attaques vers l’étranger. Il a lié Jean Ping à des possibles tentatives de déstabilisation venues notamment de France et de Côte d’Ivoire. Alain-Claude Bilie-By-Nze a affirmé avoir des preuves irréfutables mettant en cause l’opposant gabonais et Mamadi Diané, un conseiller du président ivoirien Alassane Ouattara.

Un complot qui aurait visé à corrompre trois membres de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) pour qu’ils démissionnent. « Jean Ping apparaît ici comme l’objet et l’instigateur d’une déstabilisation menaçant le processus démocratique engagé. Par souci d’apaisement, après le rendu des résultats, nous transmettrons ces éléments aux autorités judiciaires nationales et aux instances internationales », a déclaré le ministre.

Côté opposition, l’équipe de campagne de l’opposant Jean Ping a réaffirmé mardi sa « victoire » sauf « fraude massive » à la présidentielle au Gabon, disant se baser sur les résultats de huit provinces sur neuf.

Jean Ping « possède une avance de 60.000 voix sur Ali Bongo » qui sera « impossible à rattraper » sauf « fraude massive », selon le directeur de campagne de M. Ping, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, affirmant se baser sur les résultats proclamés, selon lui, dans la nuit de lundi à mardi par les gouverneurs de huit provinces sur un total de neuf.

Selon le décompte avancé par le camp Ping, le candidat de l’opposition obtiendrait 59.32% des suffrages (166.822 voix), loin devant son rival le président sortant, avec 37.97% (106.787 voix).

En attendant, le pays vit au ralenti dans la crainte de troubles à l’annonce du résultat. Les habitants de Libreville et Port-Gentil, la capitale économique, sont rentrés mardi chez eux dès le début de l’après-midi. Mardi, policiers et soldats s’étaient déployés dans la capitale d’environ 550.000 habitants (sur les 1,8 million du Gabon). Les barrages de la garde républicaine ont toutefois été levés mercredi marin autour de la présidence sur le front de mer à Libreville.

Dans le centre de Libreville, les commerces ont ouvert leur rideau mercredi sans exclure de finir la journée de nouveau plus tôt que prévu, selon les événements.

« Présidentielle 2016: la plénière se tient toujours à la cité de la Démocratie avant l’annonce des résultats par la Cénap », ont annoncé au milieu de la nuit les deux chaînes publiques proches du pouvoir, Gabon Télévision et Gabon 24. Une version contestée par l’opposition: « L’assemblée plénière attend toujours », rétorque le délégué de l’opposant Jean Ping.

Le journal l’Union, proche du pouvoir, reproduisait mercredi en une l’appel à la retenue du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon aux deux candidats. « Pourquoi s’amuse-t-on à se faire peur? », s’interroge l’éditorial, demandant qu' »on en finisse avec le suspens ».

Par Guylain Gustave Moke

 

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :