//
you're reading...
Non classé

SYRIE-IRAK: Le territoire de l’EI en recul de 12%

Le groupe ultraradical Etat islamique (EI) a perdu 12% du territoire qu’il contrôle en Irak et en Syrie au cours des six premiers mois de 2016, selon une analyse de la firme américaine IHS publiée dimanche. 

L’EI, organisation jihadiste la plus redoutée au monde et auteur d’attentats meurtriers dans plusieurs pays, avait proclamé en 2014 un « califat » islamique à partir des zones qu’il contrôlait dans la Syrie en guerre et en Irak voisin.

« En 2015, le califat de l’EI s’est réduit de 12.800 km2, à 78.000 km2, soit une perte nette de 14%. Au cours des premiers six mois de 2016, ce territoire s’est encore réduit de 12% », affirme l’analyse.

En Syrie, où il est combattu à la fois par l’armée du régime soutenue par la Russie, une alliance arabo-kurde appuyée par les Etats-Unis ainsi que par les rebelles, l’EI avait notamment perdu la cité antique de Palmyre le 27 mars. En Irak, les troupes gouvernementales ont repris son fief de Fallouja le 26 juin.

Les jihadistes sont également assiégés à Minbej, situé sur leur principale route d’approvisionnement entre la Syrie et la Turquie.

En 2015, ils avaient déjà perdu Tall Abyad, l’un des principaux points de passage pour leur ravitaillement en Syrie. Et en Irak, ils avaient perdu Sinjar, dans le nord, et Ramadi, chef-lieu de la grande province sunnite d’Al-Anbar.

Le texte ne précise pas quel pourcentage du territoire le groupe contrôle dans les deux pays.

Le 16 mai, le Pentagone avait annoncé que l’EI avait perdu « environ 45% » du territoire qu’il avait conquis en Irak, et « entre 16 et 20% » en Syrie.

« A mesure que le califat de l’EI se réduit, il devient clair que son projet de gouvernance est en train d’échouer et le groupe privilégie désormais de nouveau l’insurrection », affirme Columb Strack, analyste auprès d’IHS.

« De ce fait, nous nous attendons malheureusement à une augmentation du nombre d’attaques (…) à travers l’Irak et la Syrie, et ailleurs, y compris en Europe », ajoute l’analyste.

Le cabinet indique par ailleurs que les revenus mensuels de l’EI ont baissé, passant de 80 millions de dollars (72,4 millions d’euros) en mars 2015 à 56 millions de dollars (50,6 millions d’euros) en mars 2016. « Ce chiffre a continué depuis à baisser depuis d’au moins 35% », d’après Ludovico Carlino, un autre analyste.

« Avec les défaites militaires sur le terrain, ceci a un impact sur la cohésion interne du groupe, comme l’indique l’augmentation importante du nombre de défections depuis janvier 2016 », dit-il.

Face à ses pertes, l’EI avait diffusé mercredi une vidéo de propagande montrant « l’organisation du califat », affirmant notamment que ce dernier était formé de 35 wilayat (provinces) dont 19 en Syrie et en Irak.

Par Guylain Gustave Moke

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :