//
you're reading...
Non classé

VATICAN: -Vatileaks-: prison avec sursis contre Gianluigi Nuzzi

Le parquet du Vatican a requis lundi un an de prison avec sursis contre le journaliste Gianluigi Nuzzi et plus de trois ans de prison pour un prélat et une consultante accusés de lui avoir transmis des documents confidentiels.

Alors que la décision, validée par le pape, de poursuivre des journalistes d’investigation a été vivement dénoncée par les défenseurs du droit de la presse, le parquet a requis la relaxe, faute de preuves, pour le second journaliste italien poursuivi, Emiliano Fittipaldi. 570db1bf25093ced7d3195c434ec898f5aada81d

La peine la plus sévère, 3 ans et neuf mois, a été requise à l’encontre de Francesca Chaouqui, une consultante en communication qui faisait partie d’une commission sur les finances du Vatican. Elle est accusée d’avoir été « l’inspiratrice et la responsable » des fuites.

Le promoteur de justice, équivalent du procureur au Vatican, a aussi demandé trois ans et un mois de prison contre un prélat espagnol proche de l’Opus Dei, Mgr Angel Vallejo Balda, qui dirigeait la commission à l’origine des documents et se trouve actuellement en semi-liberté au Vatican.

Le parquet a enfin requis un an et neuf mois de prison contre Nicola Maio, un collaborateur de Mgr Balda accusé d’avoir eu « un rôle limité » dans l’affaire.

Une nouvelle audience est prévue mardi matin pour les plaidoiries des avocats et le verdict est attendu mercredi ou jeudi.

« Je suis sure que nous serons tous condamnés », avait écrit Mme Chaouqui sur sa page Facebook avant l’audience, où elle s’est présentée avec son bébé né à la mi-juin.

« Ils prononceront des paroles de haine, ils demanderont que je sois condamnée sans preuve pour un délit que je n’ai pas commis », avait-t-elle ajouté. « J’écouterai en silence, avec Pietro Elijah Antonio (son fils, ndlr) dans les bras. Je l’emmène parce que ce procès a été un calvaire aussi pour lui ».

L’affaire avait éclaté début novembre avec l’arrestation de Mgr Balda et les poursuites contre Mme Chaouqui, accusés d’avoir transmis les documents à l’origine de deux livres de MM. Nuzzi et Fittipaldi, « Chemin de croix » et « Avarizia » (avarice), sur la persistance de dysfonctionnements et de malversations financières au Vatican malgré la volonté de réforme affichée par le pape François.

Mgr Balda a reconnu avoir transmis les documents, affirmant avoir agi sous la pression d’une Francesca Chaouqui manipulatrice qui serait allée jusqu’à l’attirer dans son lit, ce que la consultante a vivement nié en insinuant au passage que le prélat était homosexuel.

Par Guylain Gustave Moke

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :