//
you're reading...
Non classé

BURUNDI: Arrestation d’un des derniers leaders d’opposition

Un des derniers leaders d’opposition à ne pas avoir fui le Burundi, en proie à une crise profonde depuis plus de dix mois, a été arrêté mercredi par la police dans un quartier contestataire de Bujumbura, a-t-on appris auprès de sa famille et d’autres membres de l’opposition.

Hugo Haramategeko, président du parti Nouvelle alliance pour le développement du Burundi (Nadebu), a été arrêté « alors qu’il était encore chez lui » dans le quartier de Mutakura, dans le nord-est de la capitale, a annoncé un membre de sa famille ayant requis l’anonymat. police_burundaises

« La police l’a arrêté peu après 06h00 du matin alors qu’il allait prendre sa douche, et elle ne lui a même pas laissé le temps de se rhabiller correctement », a précisé Charles Nditije, président de l’aile majoritaire de l’Uprona, appartenant à l’opposition.

« Nous avons appris qu’il avait finalement été amené vers une destination inconnue après avoir transité par les cachots de la zone voisine de Cibitoke », s’est-il inquiété. Il a dénoncé « une arrestation arbitraire d’un président de parti dont le seul tort est d’avoir manifesté contre le troisième mandat du président Pierre Nkurunziza ».

Le porte-parole de la police, Pierre Nkurikiye, ne pouvait être joint mercredi pour s’exprimer sur ce cas.

M. Haramategeko, 47 ans et haut fonctionnaire au ministère burundais de la Santé, est un des rares chefs de partis d’opposition à ne pas avoir fui le Burundi depuis le début de la crise.

Le Burundi a plongé dans une grave crise émaillée de violences lorsque le président a annoncé sa candidature en avril 2015 pour un troisième mandat qu’il a obtenu en juillet, en violation, selon l’opposition, la société civile et une partie de son propre camp, de la constitution et l’accord d’Arusha qui mit fin à la guerre civile de 1993-2006.

Ces violences ont déjà fait plus de 400 morts et poussé plus de 240.000 personnes à quitter le pays. Des organisations de défense des droits de l’homme ont dénoncé l’existence de fosses communes, de nombreux cas d’exécutions sommaires et d’assassinats ciblés.

Par Guylain Gustave Moke

WordPress/AFP

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :