//
you're reading...
Non classé

TURQUIE: L’UE s’engage à travailler avec le nouveau gouvernement

L’Union européenne s’est engagée à travailler avec le futur gouvernement turc, après les élections dimanche marquées par la victoire écrasante du parti du président Recep Tayyip Erdogan, et attend lundi les premières conclusions des observateurs internationaux sur la tenue de ce scrutin. campagne

« Les élections de dimanche en Turquie, qui ont été marquées par un taux de participation élevé, ont réaffirmé l’engagement fort du peuple turc pour les processus démocratiques », ont affirmé dans un bref communiqué la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini et le commissaire à l’Élargissement, Johannes Hahn.

« L’Union européenne va travailler avec le futur gouvernement afin d’améliorer le partenariat avec la Turquie et de continuer à faire progresser notre coopération dans tous les domaines pour le bénéfice de tous les citoyens », poursuivent les deux responsables européens.

Avec la crise migratoire, l’UE veut qu’Ankara accueille davantage de réfugiés et renforce la surveillance des frontières en échange de moyens, de la relance des discussions sur sa candidature à l’UE, et d’un accès facilité aux visas.

Dimanche, le Parti de la justice et du développement (AKP) de M. Erdogan a déjoué tous les pronostics, en retrouvant la majorité absolue au Parlement, ce qui va lui permettre de s’atteler seul à la formation d’un gouvernement.

Pour le président Erdogan, c’est une revanche après un revers retentissant: le 7 juin, son parti avait perdu le contrôle total qu’il exerçait depuis 13 ans sur le Parlement et remisé son rêve d’instaurer une « superprésidence ».

Dans son communiqué, l’UE dit « attendre avec impatience les premières conclusions présentées lundi par l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et le BIDDH », en charge plus particulièrement de la promotion des droits de l’homme.

La semaine dernière, l’UE avait fait part de sa « préoccupation » après la prise d’assaut par la police de deux chaînes de télévision proches de l’opposition.

« Comme tout pays qui négocie son adhésion (à l’UE), la Turquie doit s’assurer qu’elle respecte les droits de l’homme, y compris la liberté d’expression », avait affirmé une porte-parole.

« Nous attendons de ces élections qu’elles soient conformes aux standards démocratiques internationaux », avait-elle ajouté.

Par Guylain Gustave Moke

WordPress/AFP

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :