//
you're reading...
Non classé

RDC: La réaction de Moïse Katumbi sur le retardement des élections nationales

Plus tôt aujourd’hui, un article provenant de Lubumbashi en République démocratique du Congo (RDC) a signalé un porte-parole pour le président Kabila de la RDC affirmant que les élections nationales prévues pour l’automne 2016 devraient être retardées de « 2 à 4 ans ». Le président Joseph Kabila est constitutionnellement limité à deux mandats, dont le deuxième prend fin l’année prochaine. Cela semble être une tentative du président Kabila pour rester au pouvoir. moise_katumbi_mic

L’ancien gouverneur Moïse Katumbi a fait la déclaration suivante à partir de l’Algérie peu après que son équipe de football, TP Mazembe, ait joué dans le premier match de la finale de la Ligue des Champions de la CAF. Un match que son équipe a gagné 2-1.

Le message de paix du gouverneur Katumbi est en réaction à des actes d’intimidation et un faux coup d’État que le président Kabila aurait tenté de fabriquer de toutes pièces, puis mettre sur le dos de son opposition politique (notamment M. Katumbi).

Vous trouverez ci-dessous la déclaration enregistrée de Moïse Katumbi en réponse au reportage que le parti au pouvoir demande un report de l’élection nationale :

« L’appel de la coalition au pouvoir de retarder les élections nationales est troublant mais malheureusement n’est pas étonnant. Le peuple de la République démocratique du Congo a parlé par le biais de leur Constitution qu’ils ne veulent pas un président à vie – et qu’ils veulent les présidents limités à pas plus de deux mandats de cinq ans. Par surcroît, le peuple congolais veut des élections régulières, libres, honnêtes et transparentes – et qui devrait commencer par une élection nationale à l’automne 2016.

« Aussi frustrant que cette dernière annonce de la part du gouvernement peut être au peuple congolais – et pour moi personnellement – je persiste à croire que la seule et meilleure manière de partager notre mécontentement est par le biais de moyens pacifiques et non violents. Je n’ai jamais cru à la violence comme moyen de résoudre les différences dans une société civile et je déplore son utilisation. Si d’autres personnes choisissent de protester, je leur demande de le faire pacifiquement — pour leur sécurité et la force de notre pays. Afin que la démocratie puisse s’épanouir en RDC, nous devons démontrer à nous-mêmes et le monde que nous sommes en mesure de parvenir à une transition pacifique et légale du pouvoir ».

Par Guylain Gustave Moke

WordPress/AFP

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :