//
you're reading...
Non classé

LIBYE: les milices de Misrata appelées à quitter Tripoli sous 72 heures

Des dirigeants locaux de la ville de Misrata, à l’est de Tripoli, ont demandé dimanche soir à tous les groupes armés originaires de la ville de quitter la capitale libyenne sous 72 heures, au lendemain d’affrontements meurtriers impliquant des miliciens misratis.7fc27c76ccb5da979c3321c3d31f1f58b711f93f_1[1]

Les dirigeants, dignitaires et commandants ex-rebelles de la ville de Misrata, ont décidé du « retrait de tous les ex-rebelles de la ville de Misrata se trouvant à Tripoli quelque soit leur groupes ou noms (…) sous 72 heures », ont-t-il indiqué dans un communiqué lu tard dans la soirée.

Le communiqué estime que les heurts résultent d’un plan préparé d’avance « pour porter atteinte à l’image de la ville et la montrer comme si elle était l’obstacle à la construction de l’Etat ».

Vendredi, une milice originaire de Misrata, installée dans le quartier de Gharghour dans le sud de Tripoli, avait tiré sur des manifestants pacifiques venus réclamer son départ de la capitale.

La manifestation a dégénéré par la suite en affrontements armés, faisant plus de 40 morts, les violences les plus meurtrières à Tripoli depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en octobre 2011.

Samedi, d’autres milices de Misrata avaient tenté de venir leur prêter main forte, déclenchant de nouveaux incidents à l’entrée de Tripoli.

Le ministère de la Défense a ordonné dimanche la démolition des villas occupées par les miliciens de Misrata à Gharghour, qui sont d’ancienne demeures de proches du régime Kadhafi investies par les rebelles en 2011.

Le gouvernement a publié toutefois un communiqué plus tard, affirmant qu’il annulait la décision de démolition signée par le vice-ministre de la Défense.

Les Tripolitains protestent régulièrement contre la présence de factions armées. Venues d’autres localités, elles avaient participé à la libération de Tripoli des troupes de Kadhafi en août 2011, mais, en l’absence de police et d’armée professionnelles, n’ont pas quitté la capitale.

AFP

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :