//
you're reading...
Non classé

ALGERIE: Bouteflika désigné candidat du FLN pour un 4e mandat

Le Front de libération nationale (FLN), parti majoritaire en Algérie, a annoncé samedi avoir désigné Abdelaziz Bouteflika, âgé de 76 ans et au pouvoir depuis 1999, son candidat à la présidentielle de 2014 pour un 4e mandat à la tête de l’Etat.30e68a656b399e19cc29e323e625b58ce6e7b8d1_1[1]

« Le comité central a choisi le président du parti, le moudjahid Abdelaziz Bouteflika, comme candidat du FLN à la prochaine élection présidentielle », selon une déclaration politique adoptée à l’issue d’une réunion à Alger de cette instance suprême du parti, boycottée par plusieurs de ses dirigeants.

M. Bouteflika, qui a des ennuis de santé, ne s’est pas encore lui-même prononcé sur sa candidature.

Au pouvoir depuis 14 ans, le président est rentré en Algérie le 16 juillet après trois mois de soins en France. Il avait été hospitalisé d’urgence le 27 avril à Paris à la suite d’un AVC. A son retour il était resté un temps absent de la scène politique, avant d’y revenir petit à petit.

Le secrétaire général du FLN, Amar Saïdani, a indiqué samedi dans son discours que le choix de M. Bouteflika pour la présidentielle « s’impose de lui-même car nous avons dressé un bilan positif » de ses trois mandats.

La limitation du nombre de mandats présidentiels a été supprimée par une révision partielle de la Constitution en novembre 2008 qui a permis à M. Bouteflika de briguer un troisième quinquennat en avril 2009.

« L’ancien président américain Franklin Roosevelt a été élu à quatre reprises alors qu’il se déplaçait en chaise roulante », a souligné le chef du FLN, qui cherchait à battre en brèche l’idée, défendue par des partis d’opposition, selon laquelle les ennuis de santé de M. Bouteflika ont fragilisé l’hypothèse d’un nouveau mandat.

Des dirigeants du FLN ont annoncé vendredi qu’ils boycottaient la réunion de la direction du parti, la jugeant illégale, notamment en raison de l’élection controversée en août de son secrétaire général Amar Saïdani, un homme du sérail.

Ils ont déposé un recours devant le conseil d’Etat pour demander l’annulation de cette élection.

Selon M. Saïdani, 288 membres du Comité central sur un total de 340 ont pris part à la réunion de samedi.

Le FLN, dont M. Bouteflika est le président d’honneur, est en proie depuis les législatives de mai 2012 à une crise ouverte qui a pris de l’ampleur après l’éviction fin janvier de son ex-chef contesté Abdelaziz Belkhadem.

Selon les experts, l’élection de Amar Saïdani offre aux partisans de M. Bouteflika l’opportunité de garder la mainmise sur le parti à l’approche de 2014.

Par Guylain Gustave Moke

WordPress/AFP

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :