//
you're reading...
Non classé

RD-CONGO: l’ONU exhorte à se doter d’un « plan » pour démobiliser les rebelles

Les Nations unies ont exhorté mercredi la République démocratique du Congo à se doter d’un « plan » permettant la démobilisation, le désarmement et la réinsertion sociale (DDR) de tous les combattants des nombreux groupes armés présents dans le pays.5b5f26638992b4544ebef5dad7654fc170d354b5_0[1]

« Je voudrais mettre l’accent sur la nécessité pour les autorités de la RDC d’avoir un plan de DDR […] profitable à l’ensemble des éléments des groupes armés, sans quoi la paix et la sécurité ne peuvent pas être garantis à long terme dans les Kivus », a déclaré à la presse Abdallah Wafi, représentant adjoint du secrétaire général de l’ONU pour l’Est de la RDC.

Après la défaite finale des rebelles du Mouvement du 23 Mars (M23) dans le Nord-Kivu, il reste de nombreux groupes armés dans l’Est de la RDC, en particulier dans cette province et dans celle, voisine, du Sud-Kivu.

Kinshasa les a sommés de déposer les armes où d’être contraints à le faire par l’armée, précisant qu’après le M23, celle-ci s’attaquerait en priorité aux rebelles rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), présents dans le pays depuis 1994.

Parlant comme M. Wafi par visioconférence de Goma, capitale du Nord-Kivu, le chef de la Mission de l’ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco), Martin Kobler, a indiqué qu’il souhaitait voir les groupes armés déposer les armes d’eux-mêmes faute de quoi les Casques bleus les y contraindraient.

« Nous sommes décidés à les combattre. Nous préférons une voie paisible [de désarmement], mais c’est la fin de la cohabitation de la Monusco avec les groupes armés », a-t-il dit.

Interrogé sur le nombre de combattants du M23 qui se seraient réfugiés en Ouganda (1.400 selon Kampala), M. Kobler s’est montré prudent.

« Les chiffres ne sont pas tout a fait clair, on va préparer les camps de DDR maintenant pour […] 1400 mais il faut avoir un processus de triage et on va accepter seulement ceux qui sont des ex-combattants et pas les autres », a-t-il dit, jugeant qu’il y avait peut-être des « réfugiés » ou des membres d »’autres groupes parmi ces 1.400. »

Le M23 et Kinshasa ne sont pas parvenus à s’entendre sur un accord politique pour mettre fin à leur conflit qui dure depuis 18 mois. Une des questions en suspens a trait à l’avenir des combattants rebelles, maintenant que le M23 a mis fin à sa lutte armée.

En visite à Bogota, le Directeur du Programme de désarmement et de démobilisation congolais, Roger Musombo, avait indiqué vendredi que son pays comptait s’inspirer du processus de réintégration des guérilleros colombiens.

Par Guylain Gustave Moke

WordPress/AFP

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :