//
you're reading...
Non classé

SAHARA OCCIDENTAL: Le ton monte entre Alger et Rabat

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a dénoncé mardi à Alger des propos « absolument inadmissibles et irresponsables » émanant du Maroc suite à un appel présidentiel algérien au respect des droits de l’Homme au Sahara Occidental.1b778cb911248ad942b1ccf7cd561ea5521f2c13_0[1]

Dans un discours lu en son nom lundi par le ministre algérien de la Justice Tayeb Louh, le président Abdelaziz Bouteflika avait jugé « plus que jamais d’actualité » la mise en place d’un mécanisme international de surveillance des droits de l’Homme au Sahara occidental.

L’agence officielle marocaine MAP a alors accusé Alger, qui soutient les indépendantistes sahraouis, de chercher à « servir ses desseins hégémoniques dans la région » et de « brouiller les cartes » pour « détourner l’attention des graves violations de ces droits qui se produisent quotidiennement sur (son) territoire ».

Auparavant, le parti Istiqlal, ex-membre du gouvernement marocain, avait demandé samedi aux autorités « de récupérer les territoires du sud-est que l’Algérie (avait) pris de force et qui comprennent notamment Tindouf« , en référence à une région située en Algérie.

Mardi, M. Lamamra a appelé les « frères marocains à la retenue » et insisté: « Cet incident ainsi que les déclarations faites par un chef de parti politique marocain ouvertement et outrancièrement expansionnistes, sont absolument inadmissibles et irresponsables ».

La déclaration de M. Bouteflika constituait seulement « un rappel de la position bien connue de l’Algérie », a souligné M. Lamamra lors d’une conférence de presse.

Le Maroc, qui occupe le Sahara Occidental depuis 1975, propose une large autonomie sous sa souveraineté. Mais les indépendantistes du Front Polisario, soutenus par Alger, réclament un référendum d’autodétermination.

Cette tension verbale algéro-marocaine intervient alors que l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies au Sahara Christopher Ross vient d’achever une mission dans la région, en prévision de nouvelles consultations ce mercredi du Conseil de sécurité sur cette question.

Par Guylain Gustave Moke

WordPress/AFP

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :