//
you're reading...
Non classé

IRAN: Nucléaire–L’Espoir d’un accord avec les 5+1

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a estimé « nécessaire » une réunion ministérielle avec les grandes puissances après les négociations de Genève (mardi et mercredi), pour finaliser un éventuel accord sur son programme nucléaire controversé.ac1ef716eea210ae9d8e04434f9c7d8aff6b3499_1819885_465x348p[1]

« J’espère que nous pourrons arriver à une feuille de route d’ici mercredi mais (…) il sera probablement nécessaire d’avoir une nouvelle réunion ministérielle », a écrit M. Zarif sur sa page Facebook tard dimanche.

Les négociations de Genève sont prévues au niveau de directeur politique ou de vice-ministre des Affaires étrangères. Une première réunion ministérielle a eu lieu en septembre dernier à New York en marge de l’Assemblée générale des Nations unies.

L’Iran et les pays du groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) se retrouvent mardi et mercredi à Genève pour reprendre les négociations nucléaires interrompues depuis avril dernier.

M. Zarif participera à la séance d’ouverture des négociations, mais ensuite, c’est son vice-ministre Abbas Araghchi qui dirigera les discussions côté iranien. «  »Si nécessaire, j’interviendrai également », a écrit encore M. Zarif.  « Nous voulons changer l’approche des six dernières années qui n’a donné aucun résultat », a écrit encore M. Zarif.

M. Araghchi a déclaré de son côté que « le plan qui sera présenté par M. Zarif aux pays du 5+1 lors de la séance d’ouverture (…) a été préparé de telle sorte qu’il n’y ait pas de prétexte pour le refuser ».
Il n’a pas été plus explicite sur ce point mais il a répété que « l’enrichissement d’uranium est la ligne rouge de l’Iran ».

« Nous ne permettrons en aucun cas que l’enrichissement d’uranium soit suspendu, limité ou stoppé. Nous pouvons en revanche discuter du niveau, la forme et la quantité de l’enrichissement », a affirmé M. Araghchi. « L’enrichissement ne sera pas suspendu ne serait-ce qu’un seul jour (…) Nous ne permettrons pas non plus qu’un gramme d’uranium enrichi quitte le pays », a-t-il ajouté.

Le secrétaire d’État américain John Kerry a aussi exprimé dimanche son optimisme quant à une éventuelle solution diplomatique avec l’Iran sur le nucléaire, après une rencontre avec son homologue européenne Catherine Ashton qui va mener des négociations cruciales à Genève.

« A l’heure actuelle, la fenêtre diplomatique s’ouvre de plus en plus », a affirmé M. Kerry, en usant d’une métaphore, dans un discours prononcé à Londres sans la presse, mais retransmis par vidéo conférence aux États-Unis devant le groupe de pression américain pro-israélien AIPAC (American Israel Public Affairs Committee).

« Mais je veux que vous sachiez que nos yeux sont également ouverts », a lancé le chef de la diplomatie américaine aux quelque 1.600 délégués de cette puissante organisation juive américaine qui tient son sommet annuel.

« Alors que nous recherchons un règlement pacifique au programme nucléaire iranien, les mots doivent être suivis d’actes », a répété M. Kerry en allusion à la volonté d’ouverture diplomatique manifestée par l’Iran depuis un mois et le bon accueil que les États-Unis lui ont réservée.

Selon le dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) publié fin août, l’Iran possède 6.774 kilogrammes d’uranium enrichi à 3,5%, et 186 kg d’uranium enrichi à 20%. Le pays a également transformé 187 autres kg d’uranium enrichi à 20% en barres de combustibles.

L’Iran possède plus de 19.000 centrifugeuses, dont 1.000 de la nouvelle génération, bien plus puissantes que les précédentes. « Nous pouvons conclure les négociations dans une période de six mois à un an », a estimé M. Araghchi.

Par Guylain Gustave Moke

WordPress/AFP

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :