//
you're reading...
Non classé

SYRIE: Moscou accuse l’ONU de  »partialité »

La Russie a accusé mercredi de « parti pris » les inspecteurs de l’ONU qui ont enquêté sur une attaque chimique en Syrie, et a affirmé avoir reçu de Damas des éléments appuyant la thèse d’une provocation des rebelles.d3b9f9487a3246e4a999c18f7cecc98c8021f741_1777506_465x348[1]

« Nous sommes déçus, c’est le moins qu’on puisse dire, de l’approche qui a été celle du secrétariat de l’ONU et des inspecteurs de l’ONU qui se trouvaient en Syrie, qui ont préparé leur rapport de manière sélective et incomplète, sans prendre en compte des éléments que nous avions à plusieurs reprises signalés », a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov, cité par les agences depuis Damas.

« Sans avoir un tableau complet de ce qui se passe ici, on ne peut considérer les conclusions auxquelles sont parvenues les inspecteurs de l’ONU que comme des conclusions politisées, de parti pris et unilatérales », a-t-il déclaré.

Le diplomate russe, arrivé à Damas mardi soir, a souligné que les inspecteurs avaient rédigé leur rapport sur l’attaque du 21 août près de Damas « sans chercher d’éléments sur trois autres cas, ce à quoi les appelait la partie syrienne, et ce à quoi nous les appelions nous-mêmes ».

Il a ajouté que des « éléments » avaient été transmis aux Russes par la Syrie pour appuyer la thèse d’une provocation des rebelles. « Les éléments (de preuve) correspondants ont été transmis à la partie russe », a-t-il déclaré. « Il nous a été dit qu’ils témoignaient du fait que les rebelles sont impliqués dans l’attaque chimique », a ajouté M. Riabkov.

« La Russie a commencé l’analyse de ces informations complémentaires. Nous ne pouvons pour l’instant faire de conclusions, mais (…) nous sommes enclins à considérer avec le plus grand sérieux les éléments de la partie syrienne sur l’implication des rebelles dans l’attaque du 21 août », a-t-il encore déclaré.
« Les experts russes se chargent de l’analyse (de ces éléments). Nous considérons que cela va permettre de renforcer les témoignages et les preuves de l’implication des rebelles dans le recours à l’arme chimique », a encore déclaré M. Riabkov.

Par Guylain Gustave Moke

WordPress/AFP

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :