//
you're reading...
Non classé

CAMBODGE: rencontre entre rivaux après une émeute meurtrière

Le Premier ministre cambodgien, Hun Sen, et son rival politique de longue date, Sam Rainsy, se sont rencontrés lundi matin, au lendemain d’une émeute qui a fait un mort et plusieurs blessés en marge d’une manifestation d’opposition.4161656cc8df2e85896410b0028b956f1b643076_1774384_465x348[1]

Les deux hommes, qui se disputent la victoire aux législatives de juillet, se sont retrouvés à l’Assemblée nationale pour une réunion qui était encore en cours en milieu de journée (heure locale).
Le Cambodge est en pleine crise politique, sur fond d’accusations de fraudes en faveur du parti de l’inamovible Hun Sen, au pouvoir depuis près de 30 ans.

Au même moment, lundi, ont commencé à se réunir dans un parc de Phnom Penh des milliers de partisans de Sam Rainsy, rentré d’exil cet été, mais qui n’a pas été autorisé à se présenter aux législatives.

Après avoir réuni 20.000 personnes dimanche, Sam Rainsy n’entend pas relâcher la pression et continue à appeler ses partisans à manifester, malgré les mises en garde des autorités qui ont prévenu que le rassemblement de lundi n’était pas autorisé.

Au lendemain des violents heurts de dimanche soir, les accusations contre les forces de l’ordre se sont multipliées, concernant des tirs. Celles-ci démentent tout tir à balles réelles sur un groupe qui, en marge de la manifestation, leur a lancé des pierres.
L’opposition accuse la police d’avoir tiré

Le parti de Sam Rainsy (CNRP) a dénoncé lundi « la cruelle violence des policiers, qui ont tiré sur les gens et les ont battus », « faisant un mort et de nombreux blessés ». Le parti évoque également de nombreuses interpellations.

Mais le roi Norodom Sihamoni a parlé dans un communiqué « de nombreux blessés et d’un mort » lors de « graves heurts entre manifestants et représentants des autorités ».

Mettant en garde contre « le grave danger qui guette la Nation toute entière », le roi a appelé les deux parties, « manifestants comme autorités, à mettre fin aux violences », que ce soit par « le jet de pierres ou l’usage d’armes ». Plusieurs témoins ont évoqué des blessés par balles lors de cet affrontement survenu dans la soirée de dimanche, à quelques kilomètres du parc où avait eu lieu la manifestation principale.

Lundi, les forces de l’ordre étaient toujours très présentes dans Phnom Penh, bloquant plusieurs voies stratégiques comme celles menant au siège du gouvernement ou à la résidence du Premier ministre.
L’opposition continue à réclamer, comme elle le fait depuis des semaines, une enquête indépendante sur les irrégularités ayant entaché le vote.

Mais Hun Sen, accusé de réduire ses opposants au silence, a assuré qu’il resterait Premier ministre et formerait un nouveau gouvernement même si l’opposition boycottait le nouveau Parlement lundi prochain.
Selon les résultats définitifs, le CPP de Hun Sen conserve sa majorité au Parlement avec 68 sièges contre 55 au CNRP de Sam Rainsy.

Ce dernier a semblé souffler le chaud et le froid lors de ces semaines de protestation qui tirent en longueur depuis fin juillet. Mais à une semaine de la session inaugurale du nouveau Parlement, le temps presse pour annoncer sa stratégie.

Après avoir fait ses études en France où il avait commencé sa carrière dans la banque, il était revenu au Cambodge en 1992, avant de devenir ministre des Finances l’année suivante.

Né dans la haute société cambodgienne, ce démocrate autoproclamé, un des hommes politiques les plus controversés du royaume, est à couteaux tirés avec Hun Sen depuis des années.  Il l’avait notamment accusé d’une attaque à la grenade meurtrière lors d’un de ses meetings en 1997, des accusations qui lui avaient valu une condamnation pour diffamation.

AFP

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :