//
you're reading...
Non classé

MALI: le parti de Cissé dénonce un « bourrage des urnes »

Le parti de Soumaïla Cissé, candidat à la présidentielle au Mali arrivé en deuxième position au premier tour, selon des résultats partiels officiels,  a dénoncé mercredi « un bourrage des urnes » et estimé « sûr à 100% » un second tour avec  son principal adversaire Ibrahim Boubacar Keïta.

« Nous dénonçons le bourrage des urnes » lors du premier tour du scrutin tenu le 28 juillet, a déclaré Madou Diallo, responsable des jeunes de l’Union pour la République et la démocratie (URD), la formation de M. Cissé. ffb31f33bc75403ad989c19afa5cf2ccd4a11b49[1]

« Malgré ce bourrage, selon nos chiffres, un second tour est inévitable pour départager notre candidat, Soumaïla Cissé, et Ibrahim Boubacar Keïta », donné en tête avec une large avance par les premiers chiffres officiels, a ajouté M. Diallo lors d’un meeting devant un millier de personnes mercredi après-midi à Bamako.

« Il est sûr à 100% qu’il y a un second tour », a-t-il affirmé.

Il n’a cependant pas fourni de détails sur les auteurs et l’ampleur des bourrages d’urnes, ni sur les zones où ils se seraient produits.

Mardi, le ministre de l’Administration territoriale, le colonel Moussa Sinko Coulibaly, avait fait état d’un taux de participation de 53,5%  et affirmé que selon des tendances portant sur un tiers des bulletins dépouillés, M. Keïta, 68 ans, ex-Premier ministre, était en tête avec « une large avance » sur ses concurrents. Il avait ajouté que l’ex-ministre des Finances Soumaïla Cissé, 63 ans, l’autre grand favori du scrutin, était en deuxième position.

Le colonel Coulibaly avait parlé d’écarts « importants » entre M. Keïta et ses concurrents et ajouté: « Si ces écarts sont confirmés, il n’y aura pas de deuxième tour ».

Pour Madou Diallo, le ministre de l’Administration territoriale « doit démissionner et une commission internationale de dépouillement des bulletins de votes doit prendre le relais ».

Le ministre « a annoncé un taux de participation de 53% selon des résultats partiels. Cela donne à peu près 3.600.000 électeurs qui ont voté. Cela veut dire qu’il faudra au minimum 1.800.000 voix pour passer au premier tour, or, à ce jour, aucun candidat n’a plus d’un million de voix », a soutenu M. Diallo.

Un autre responsable des jeunes de l’URD, Abdoulaye Coulibaly, a affirmé que, d’après les chiffres de son parti, Soumaïla Cissé a obtenu la majorité des voix dans six des huit régions administratives du Mali, sans les citer.

Il a également dénoncé des bourrages d’urnes et réclamé la démission du ministre Moussa Sinko Coulibaly. « Nous sommes légalistes. Nous allons déposer des recours à la Cour constitutionnelle », a-t-il dit.

Par Guylain Gustave Moke

WordPress/AFP

Publicités

À propos de Guylain Gustave Moke Munsche Mvula

Journaliste International,Analyste Politique, Guylain Gustave Moke vous invite á partager les Informations politiques credibles et dignes de foi. Parce que le monde n’a jamais changé aussi vite, l’actualité internationale est, chaque jour, plus difficile à décrypter. Les grilles de lecture toutes faites ne suffisent pas. Certains thèmes s’imposent parce que tout le monde en parle. D’autres sujets plus lointains peuvent éclairer les grandes questions du moment. Rien de ce qui nous arrive n’est intelligible sans tenir compte de notre place dans le monde, sans être à l’écoute de la planète. Je vous invite à enrichir notre débat dans un esprit libre et constructif.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :